Tunisie Recyclage, un service de collecte sélective développé par une ONG locale

Un service de collecte des déchets pour les citoyens, géré par une ONG (Tunisie Recyclage), afin de promouvoir le tri à la source.

Télécharger le PDF

OBJECTIFS ATTENDUS

Les principaux objectifs de Tunisie Recyclage sont :

Sensibiliser les citoyens

Introduire le tri à la source des déchets

Réduire la mise en décharge des déchets d’emballage

INFORMATIONS DE BASE ET LOCALISATION

Informations générales sur la gestion des déchets (Tunisie):

Quantités de déchets municipaux : 2,6 millions de tonnes par an

Quantités de déchets d’emballages collectés : 55 000 tonnes par an

Composition des déchets municipaux : déchets organiques (63%), plastique (9,4%), textiles (8,7%), papier/carton (8,6%), métal (1,6%), verre (1,1%)

En se basant sur la composition des déchets en Tunisie, on remarque que la fraction humide est très élevée et dépasse 63%. Le taux d’humidité peut poser un réel problème dans les systèmes de gestion des déchets où le tri à la source est inexistant. Un processus de tri des déchets à la source est nécessaire pour réduire les coûts élevés générés par le traitement des lixiviats.

Informations générales sur le territoire:

Localisation : Village de Gammarth et Gammarth Supèrieur

Pays : Tunisie

Population : 116 000 habitants

Densité : 77,4 habitants par km2

Les zones couvertes par l’action pour la collecte des déchets sont : le Village de Gammarth, Gammarth Supérieur, La Marsa, Sidi Bou Said, Carthage, les Jardins de Carthage, le Kram, une petite partie de la Soukra et les Berges du Lac.

LES ORGANISMES DE MISE EN ŒUVRE

Le Ministère de l’Environnement et du Développement Durable

• Les autorités locales de Tunis (y compris les municipalités de Gammarth, La Marsa et Sidi Bou Said)

LES PRINCIPALES PARTIES PRENANTES IMPLIQUÉES

Les bailleurs de fonds:

• Délégation de l’Union européenne en Tunisie

• Ambassade du Canada

• Ambassade d’Australie

• Ambassade de Pologne

• Fondation Henirich Boll

• Société Delice

• Société Danone

• Société SFBT

• Société Carrefour

Les parties prenantes impliquées dans le tri à la source des déchets:

• Les ONG locales

• Les citoyens

CONTEXTE GÉNÉRAL

La Tunisie fait face à de nombreux défis parmi lesquels une forte urbanisation avec une pression croissante sur les écosystèmes et une surexploitation des ressources naturelles. Pour faire face à ce problème, la Tunisie a progressivement mis en place une politique de protection de l’environnement qui s’est transformée en une politique de promotion du développement durable.

En ce qui concerne la gestion des déchets solides, la collecte des matériaux recyclables est effectuée par de petites entreprises, approuvées et autorisées par l’Agence Nationale de Gestion des Déchets (ANGeD). Ces opérateurs privés agréés de collecte de déchets achètent les matériaux collectés aux collecteurs informels (Barbechas) et les paient directement après la pesée.

DESCRIPTION DES ACTIVITÉS

L’activité de l’ONG a débuté par une action de sensibilisation organisée en 2012. L’objectif était d’évaluer si les citoyens d’une région étaient intéressés par le tri de leurs déchets à la source et s’ils seraient prêts à participer à un régime de « collecte à la demande ».

L’activité actuelle de Tunisie Recyclage consiste en un système ou un service de collecte de déchets solides triés auprès des citoyens, entreprises et institutions enregistrées dans la zone (comme mentionné ci-dessus) :

 les citoyens/entreprises, etc. contactent l’ONG, communiquent leurs coordonnées (nom, adresse, numéro de téléphone et courriel) ;

 ils s’inscrivent et paient une cotisation annuelle pour le service de l’ONG et reçoivent des sacs pour trier leurs déchets ;

 un dépliant produit par l’ONG les guide sur la manière de trier correctement leurs déchets ;

 les détenteurs de déchets contactent l’ONG pour récupérer leurs déchets triés ;

 l’ONG effectue un second tri sur le site de tri dédié ; et

 met les déchets triés en vente auprès des entreprises de recyclage.

Tunisie Recyclage mène également d’autres actions de sensibilisation du public telles que des campagnes de nettoyage des plages et des fonds marins, en partenariat avec des fondations, des ambassades, etc.

LE CONTEXTE DE FINANCEMENT ET DE RECOUVREMENT DES COÛTS

Le financement du système de collecte repose essentiellement sur :

• les contributions annuelles des citoyens, des entreprises et des institutions (bénéficiant du service de collecte des déchets de l’ONG) : les ménages sont tenus de payer 50 TND chaque année, tandis que les entreprises et les institutions doivent s’acquitter d’un montant fixe en fonction du nombre d’employés.

• la vente des déchets triés.

• des dons.

En termes de recouvrement des coûts, le coût de l’activité est supérieur aux revenus, ce qui représente un défi majeur pour l’ONG. Les cotisations annuelles (déductibles des impôts), ne couvrent qu’une partie des frais fixes de l’ONG (salaires, loyer, assurance) tandis que la vente des matériaux triés ne génère pas de revenus significatifs (environ 6 000 TND pour 40 tonnes de déchets triés).

En 2020, les revenus et les dépenses se sont élevés à environ 50 000 TND, avec la répartition suivante :

Figure 1: bilan économique de Tunisie Recyclage en 2020 (source : Tunisie Recyclage)

PRINCIPALES RÉALISATIONS ET RÉSULTATS

Plus de 1 000 personnes se sont inscrites au programme de collecte.

• L’achat d’une camionnette (matériel) a été possible, pour faciliter la collecte et élargir le champ d’action.

• Un site de tri dans la commune de Soukra a été mis en place.

• 3 emplois stables ont été créés (un chauffeur et deux opérateurs de tri).

• Des clubs environnementaux ont été créés pour soutenir le volet de sensibilisation.

Des résultats chiffrés couvrant la période 2012-2018 en termes de préservation des ressources naturelles :

• 193 tonnes de papier collecté équivalent à 13 346 arbres sauvés ;

• 58 tonnes de plastique collecté équivalent à 46 tonnes de pétrole économisées ;

• 117 tonnes de verre collecté équivalent à 77 tonnes de sable préservées ;

• 2,7 tonnes d’aluminium collecté équivalent à près de 11 tonnes de bauxite économisées.

LES FACTEURS CLÉS DE SUCCÈS

Le succès de cette action dépend de plusieurs facteurs, mais les actions parallèles de sensibilisation et de prise de conscience de l’importance d’une bonne gestion des déchets sont très importantes :

Sensibilisation des citoyens par des campagnes/collecte en porte-à-porte.

Brochures et autres supports de communication pour encourager le tri à la source correct des déchets à domicile/établissements.

Sensibilisation dans les écoles primaires et en général, éducation sur le principe des 3R dans les écoles.

Création de clubs environnementaux.

Organisation de campagnes de nettoyage des plages et des mers.

LES LIMITES ET LES DÉFIS

Le manque de moyens financiers et techniques reste l’obstacle le plus important. Voici un résumé des défis à relever :

L’activité est réalisée principalement par des bénévoles, ce qui constitue un obstacle en termes de ressources humaines, puisque seuls trois emplois permanents sont assurés (un chauffeur et deux opérateurs de tri).

Le nombre d’inscriptions au service définit les revenus de l’activité (plus d’inscriptions signifient plus de revenus et un potentiel d’expansion). Cela signifie que la sensibilisation et la communication sont indispensables.

L’activité nécessite des contributions et des dons supplémentaires pour être viable. Il y a donc un effort constant de collecte de fonds qui doit être mené parallèlement aux activités.

LES LEÇONS TIRÉES ET LA REPRODUCTIBILITÉ

Pour qu’une initiative similaire de tri des déchets ménagers puisse être reproduite, les éléments suivants doivent être pris en compte :

• Une forte composante de sensibilisation et de communication doit faire partie intégrante du système de collecte afin d’obtenir suffisamment d’inscriptions pour rendre la viabilité financière et l’expansion aussi probable que possible.

• Le recrutement de bénévoles doit faire partie de la conception, car il est certain que des revenus suffisants ne seront pas assurés dans les premiers temps.

• Une collecte de fonds innovante pour les fonds supplémentaires qui pourraient être nécessaires est requise (ressources humaines et techniques).

RÉFÉRENCES, LIENS VERS DES INFORMATIONS COMPLÉMENTAIRES

Informations clés (tags)

Sujet : collecte séparée, recyclage

Fraction des déchets : déchets municipaux, déchets d’emballage

Groupe ciblé : citoyens

Instruments : infrastructure, communication

Date de mise en œuvre

Du 1er avril 2001 à ce jour.