L’objectif global de ce « référentiel » de pratiques sélectionnées est de promouvoir l’économie circulaire et la réduction des déchets dans l’ensemble de la chaîne de gestion des déchets municipaux en Méditerranée. Sa création faisait partie du programme de travail du soutien à l’eau et à l’environnement (WES) financé par l’UE dans la région sud du voisinage d’ENI (Water and Environment Support (WES) in the ENI Neighbourhood South Region (2019-2023)). L’objectif visé est donc d’identifier, documenter et diffuser les meilleures pratiques clés pour améliorer la mise en œuvre des 3R pour les déchets municipaux dans huit pays du sud de la Méditerranée : Algérie, Égypte, Israël, Jordanie, Liban, Maroc, Palestine et Tunisie. Les membres du consortium WES (MIO-ECSDE, ACR+ et LDK Consultants) étaient chargés de cette activité.

Le cadre politique

Ce site web contribue à l’Agenda 2030GreenerMed de l’UpM (UfM’s 2030GreenerMed Agenda) et plus particulièrement au lancement d’une initiative phare du programme PNUE/PAM, la Stratégie méditerranéenne pour le développement durable (SMDD 2016-2025) (Mediterranean Strategy for Sustainable Development (MSSD 2016-2025) ) sous l’orientation stratégique 3.4 « Promouvoir une gestion durable des déchets dans le cadre d’une économie plus circulaire » : Entreprendre des évaluations régionales, ainsi que des échanges de connaissances, sur les solutions de haute et de basse technologie qui ont été mises en œuvre avec succès pour réduire les déchets (solides). La Commission méditerranéenne du développement durable du PNUE/PAM soutient et surveille la mise en œuvre de la SMDD 2016-2025. Au début de l’année 2021, le WES (par le biais du MIO-ECSDE), le PNUE/PAM, l’UpM et le Cercle des Représentants Parlementaires Méditerranéens pour le Développement Durable (COMPSUD) ont lancé cet effort collectif pour mettre en route l’initiative phare 3.4.5 de la SMDD 2016-2025.

À propos de l’Agenda 2030GreenerMed de l’UpM

L’Agenda pour une Méditerranée plus verte – “Vers 2030 (Agenda for a Greener Med) – Contribuer à la réalisation des ODD environnementaux en Méditerranée” ou “2030GreenerMed” définit l’Agenda environnemental de l’UpM après 2020. Cet Agenda aborde les questions environnementales clés en Méditerranée qui nécessitent une coopération au-delà des frontières et des secteurs. Il a été élaboré en collaboration avec les pays et les parties prenantes, en reliant l’expérience locale aux processus décisionnels aux niveaux national, régional et international. Il s’agit d’un document évolutif qui a été élaboré à partir des conclusions et des résultats H2020 Initiative for a Cleaner Mediterranean (Initiative H2020 pour une Méditerranée plus propre), le programme CPD  et d’autres programmes pertinents ; elle est également liée à l’Agenda 2030 et aux objectifs de développement durable. Dans cet Agenda, une économie verte, équitable et circulaire, la consommation et la production durables et la minimisation des plastiques, la gestion des déchets solides et la réduction des déchets marins, sont tous des composants intégraux. WES est l’un des projets régionaux de l’UE qui soutient la mise en œuvre de l’Agenda 2030GreenerMed tel qu’il a été adopté par la 2ème réunion ministérielle le 4 octobre 2021.

About the MSSD Flagship Initiative

The Mediterranean Strategy for Sustainable Development (MSSD) 2016-2025 provides an integrative policy framework for all stakeholders to translate the 2030 Agenda for Sustainable Development and the Sustainable Development Goals (SDGs) at the regional, sub-regional, national and local levels in the Mediterranean region. The MSSD was adopted by all Mediterranean countries at the 19th Meeting of the Contracting Parties to the Barcelona Convention (COP 19) (Athens, Greece, 9-12 February 2016) (Decision IG.22/2), with the following vision: “A prosperous and peaceful Mediterranean region in which people enjoy a high quality of life and where sustainable development takes place within the carrying capacity of healthy ecosystems. This is achieved through common objectives, strong involvement of all stakeholders, cooperation, solidarity, equity and participatory governance”. It is complemented by the Regional Action Plan on Sustainable Consumption and Production (SCP) in the Mediterranean.

Under the MSSD 2016-2025 Objective 3 (Planning and managing sustainable Mediterranean cities), the Strategic Direction 3.4 “Promote sustainable waste management within the context of a more circular economy” addresses solid and liquid waste production and management, which remain a major concern in many urban regions in the Mediterranean. It aims at the promotion of national measures for implementing innovative waste management solutions, in line with the waste hierarchy: prevention, reduction, reuse, sorting, recycling, recovery, and, as the least preferred option, disposal. Priorities are also to develop behavioral change schemes that will lead to reduction in waste volumes and to develop legal and financial frameworks to support sustainable waste management.

The MSSD 2016-2025 flagship Initiative 3.4.5 aims at the elaboration of a regional assessment of high-tech and low-tech solutions, including but not limited to awareness-raising and economic measures that have been implemented, with a view to their more widespread utilization in waste reduction efforts. A target associated with this strategic direction is to substantially reduce waste generation through prevention, reduction, recycling and reuse by 2030.

À propos de l’initiative phare de la SMDD

La Stratégie méditerranéenne pour le développement durable (SMDD) 2016-2025 (Mediterranean Strategy for Sustainable Development (MSSD) 2016-2025) fournit un cadre politique intégratif pour toutes les parties prenantes afin de traduire l’Agenda 2030 pour le développement durable (2030 Agenda for Sustainable Development) et les Objectifs de développement durable (ODD) (Sustainable Development Goals (SDGs) aux niveaux régional, sous-régional, national et local dans la région méditerranéenne. La SMDD a été adoptée par tous les pays méditerranéens lors de la 19ème réunion des parties contractantes de la Convention de Barcelone (COP 19) (Athènes, Grèce, 9-12 février 2016)  (Decision IG.22/2), avec la vision suivante : “Une région méditerranéenne prospère et pacifique dans laquelle les populations jouissent d’une qualité de vie élevée et où le développement durable s’effectue dans les limites de la capacité de charge d’écosystèmes sains. Cet objectif est atteint grâce à des objectifs communs, une forte implication de toutes les parties prenantes, la coopération, la solidarité, l’équité et la gouvernance participative”. Il est complété par le Plan d’action régional sur la consommation et la production durables (CPD) en Méditerranée (Regional Action Plan on Sustainable Consumption and Production (SCP) in the Mediterranean).

Dans le cadre de l’objectif 3 de la SMDD 2016-2025 (Planifier et gérer des villes méditerranéennes durables), l’orientation stratégique 3.4 « Promouvoir une gestion durable des déchets dans le cadre d’une économie plus circulaire » porte sur la production et la gestion des déchets solides et liquides, qui restent une préoccupation majeure dans de nombreuses régions urbaines de la Méditerranée. Elle vise à promouvoir des mesures nationales pour la mise en œuvre de solutions innovantes de gestion des déchets, conformément à la hiérarchie des déchets : prévention, réduction, réutilisation, tri, recyclage, valorisation et, comme option la moins privilégiée, élimination. Les priorités sont également de développer des programmes de changement de comportement qui conduiront à une réduction des volumes de déchets et de développer des cadres juridiques et financiers pour soutenir la gestion durable des déchets.

L’initiative phare 3.4.5 de la SMDD 2016-2025 vise à élaborer une évaluation régionale des solutions de haute et de basse technologie, y compris, mais sans s’y limiter, les mesures de sensibilisation et les mesures économiques qui ont été mises en œuvre, en vue de leur utilisation plus large dans les efforts de réduction des déchets. Un objectif associé à cette orientation stratégique est de réduire considérablement la production des déchets par la prévention, la réduction, le recyclage et la réutilisation d’ici 2030.

Notre méthodologie

L’activité visait à identifier les meilleures pratiques axées sur les déchets municipaux, sur divers aspects de l’économie circulaire, y compris la prévention, la réutilisation et le recyclage, et abordant différents aspects (l’implication des citoyens pour la réduction des déchets et le tri à la source, les systèmes de collecte, la relation avec la santé humaine, etc.) et instruments (sensibilisation, instruments économiques, nouvelles exigences légales, incitations, etc.) avec un critère clé étant leur transfert aux pays partenaires du WES.

Pour s’assurer que l’activité était pertinente et utile aux différents publics ciblés (autorités nationales, autorités locales, entreprises de services de déchets, etc.), une consultation des parties prenantes a été menée (enquête en ligne et entretiens). Les principaux objectifs étaient les suivants :

  • Obtenir un bon aperçu des principales priorités, des défis et des besoins des différentes parties prenantes dans les huit pays ;
  • Recueillir des informations sur les bonnes pratiques existantes et les pionniers.

Les critères suivants ont guidé la sélection finale (sur les 59 études de cas identifiées) :

  • Qualité des informations disponibles
  • Efficacité de la pratique (en termes de résultats réels)
  • Caractère innovant
  • Potentiel de reproduction et de développement

Bien que certaines pratiques se soient avérées être confrontées à des défis assez importants et que, dans de nombreux cas, les résultats obtenus aient été limités, si l’on considère le contexte dans lequel elles ont été développées (absence de réglementation appropriée, contexte économique défavorable, etc.), elles ont toutes amélioré la situation de la gestion des déchets et offrent des leçons précieuses.

L’UpM et le projet WES ont cofinancé le développement de ce site web.
Le PNUE/PAM soutient la mise en œuvre de la Stratégie méditerranéenne pour le développement durable (SMDD) 2016-2025.
Le projet « Water and Environment Support (WES) dans la région Sud de l’IEV » est dirigé par LDK Consultants Global EEIG.
Les partenaires du consortium, ACR+, MIO-ECSDE et LDK Consultants, ont développé les études de cas présentées.

Ce site a été développé en collaboration avec ENT Environment & Management | Fundació ENT